Est-ce que le parc va créer de l’érosion ?

Au sein de l’aire d’étude immédiate, 88 % de la surface correspond à un substratum rocheux non érodable sur lequel seront implantées les fondations.

Les résultats des modélisations, réalisées pour des conditions hydrodynamiques très énergétiques, montrent :

  • qu’il n’y a pas d’impact du projet sur les flux sédimentaires à une échelle régionale
  • et que les impacts sur la dynamique sédimentaire ne sont sensibles qu’à l’intérieur du parc, dans un espace réduit autour de chacune des fondations.

La côte la plus proche étant à 12 km, le parc éolien n’aura pas d’incidences sur la dynamique du trait de côte.